Il y a dix ans, son père lui offre deux films du champion d’arts martiaux Bruce Lee, et le coup de coeur est immédiat. Depuis, Mickaël, un Sallauminois de 24 ans, collectionne tout sur son idole, des boutons de manchette aux revues, en passant par les figurines.
Spontanément, Mickaël et sa compagne Fanny ont vidé cartons et placards pour exposer la collection très hétéroclite du jeune homme à la mémoire de Bruce Lee. Les deux VHS offertes par le papa sont là, avec les cinq autres de la série achetées depuis. Mais il y aussi une cravate, des casquettes, des dizaines de DVD, une pile de revues en français, en anglais et même en chinois, des posters, des figurines, des capsules de bouteille racontant l’histoire du héros. « Une des plus belles pièces reste celle que j’ai achetée cet été : un autographe original sur une carte de visite datant de 1972.
Il a été authentifié par un historien américain David Tadman, un spécialiste de Bruce Lee », assure Mickaël. L’authenticité a un coût, avoisinant le millier d’euros. Sur cet autel consacré à la star, trône dans un cadre, la reproduction du contrat de travail signé par l’acteur pour le film La Fureur du Dragon. Et juste à côté, des cartes contenant des morceaux de tee-shirt ayant vraisemblablement été portés par le martial Bruce, ainsi que des dollars à son effigie. Depuis que Mickaël a découvert grâce à Fanny l’existence d’un célèbre site de vente aux enchères, sa collection s’est enrichie d’objets des quatre coins du monde. Le jeune homme confie se connecter chaque jour à Internet pour jeter un rapide coup d’oeil aux 12 000 objets en circulation sur ce forum.
Guide spirituel Comme beaucoup de passionnés, Mickaël explique difficilement cette affection irrépressible pour son « guide spirituel ».
Toujours est-il qu’il l’accompagne au quotidien. Au Bac, le sujet imposé en français demandait de décrire la personnalité qu’il admirait. Ses six pages de rédaction sur Bruce Lee lui ont rapporté un 18 sur 20. Dans son travail de grutier, c’est en pensant au courage de son héros que Mickaël parvient à dompter sa peur du vide. « Il fait partie de moi. On me l’enlève, je ne sais pas comment faire. C’est un guide spirituel. Je ne passe pas une journée sans penser à lui, pas une semaine sans regarder au moins un de ses films. C’est un soutien moral pour moi », confie Mickaël avant de dire l’un des principes de vie de son mentor : « n’avoir aucune limite pour limite ». Il sait que Fanny au moins le comprend. Cette passionnée de poupées asiatiques est tombée sous le charme de ce fan et de sa passion. « Il ne regardait pas le foot, c’est le rêve de toutes les femmes ! » Pas de mystère pour elle dans la passion de Mickaël. « J’imagine que Mickaël, avec son regard d’enfant, a trouvé son super-héros en voyant ce petit homme se battre contre les grands. » La passion partagée a tisser une grande complicité au sein du couple, qui a donné naissance à Jason, en tenue Bruce Lee et du signe du Dragon comme ses parents. « Son prénom est tiré de « Karaté Tiger » dont le héros, Jason un karatéka est inspiré par Bruce Lee », précise Mickaël. Le fan et sa famille ont des projets : poursuivre l’achat d’objets originaux et surtout aller se recueillir sur la tombe de Bruce Lee à Seattle. « La seule façon d’être le plus proche de lui. » Mickaël n’a pas souhaité donner son nom de famille par sécurité.

 

(source : nordeclair.fr)

One Thought on “La fureur du Dragon chez Mickaël, fan insatiable de Bruce Lee

  1. Bonjour voila je suis moi aussi un collectionneur et fan de BRUCE LEE, et je suis prés du HAVRE ,et si sa vous intéresse j’aurais aimée partagée des discutions et plein choses et pour quoi pas se rencontré un jour. Je vous remercie d’avance.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation