La championne olympique a été cambriolée dans la nuit de samedi à dimanche et s’est fait dérober ses trois breloques d’or mondiales.

Dans le microcosme du judo, Lucie Décosse n’est pas n’importe qui. Quadruple championne d’Europe, triple championne du monde et championne olympique cet été à Londres, la judoka tricolore est la référence internationale du judo féminin. Pas de quoi émouvoir les cambrioleurs qui ont officié dans la nuit de samedi à dimanche, au domicile de la championne, à Thiais (Val-de-Marne).

Vers 1 h 50, l’alarme de son appartement se déclenche et alerte ses proches qui se rendent sur place pour constater les dégâts : la porte a été fracturée et l’appartement fouillé de fond en comble. La police est alertée et l’enquête confiée au commissariat de L’Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne). Et les malfaiteurs savaient visiblement à qui ils avaient à faire. Ils ont volé trois photos, un ordinateur, un bracelet et… les trois médailles d’or mondiales de la Française ! « Je ne savais pas que l’on pouvait voler des médailles« , a lancé la championne olympique sur les ondes de RTL.
L’or olympique toujours sur elle !

« Les voleurs n’ont pris que ça« , s’indigne Lucie Décosse sur sa page Facebook au sujet de ses breloques. « Pourquoi ? Pour les revendre ? Hélas, elles ne sont pas en or, leur seule valeur, c’est la valeur de tout le travail que j’ai fait pour les avoir ! » En effet, loin du mythe que les médailles des athlètes sont des mini-lingots d’or, la réalité est bien plus terre-à-terre : à titre d’exemple, aux Jeux olympiques de Londres cet été, les médailles dorées ne contenaient que six grammes d’or pur, soit une valeur de… 250 euros !

Ce vol est d’autant plus révoltant que la judoka française était en déplacement à Montpellier, le week-end dernier, pour assister aux championnats de France. À court de forme après son sacre olympique, l’athlète de 31 ans n’a pas pris part à la compétition, mais a tenu à prendre place dans les gradins pour soutenir ses camarades. Lucie Décosse précise toutefois à ses fans qu’elle avait pris soin de conserver avec elle sa médaille d’or olympique qui n’a donc pas disparu. Une bien faible consolation…

(source: LEPOINT.FR)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation