Ramzan Kadyrov a défié devant les caméras son ministre des Sports. Le « match » s’est déroulé en deux rounds, selon une télévision russe.

Il voulait le punir de ses erreurs. Le président tchétchène Ramzan Kadyrov s’est vanté d’avoir convoqué pour une séance de boxe le ministre des Sports et de la Culture physique de Tchétchénie. Motif du combat ? Le président lui reprochait de mal entretenir le bâtiment abritant le siège de son ministère.

Un combat médiatisé

« Avec un crochet du gauche et du droit, je lui ai expliqué » qu’il devait « faire marcher (sa) tête », a écrit Ramzan Kadyrov sur le réseau social Instagram, où il est très actif.

La chaîne de télévision russe NTV a diffusé mardi une séquence dans laquelle on voit le président tchétchène sur le ring avec le ministre en question, Salambek Ismaïlov, en train de mollement se défendre avec ses poings face au président qui lui décoche des coups sur la figure.

Un « match » en deux rounds

Le « match » s’est déroulé en deux rounds et en présence d’un arbitre, a précisé NTV. Le ministre a toutefois été autorisé à mettre un casque « parce qu’il devait aller au travail le lendemain », a raconté Ramzan Kadyrov.

Homme fort de la Tchétchénie, le président, placé au pouvoir par Moscou, n’hésite pas à se mettre en scène devant les médias. Connu pour ses propos à l’emporte-pièce, les défenseurs des droits de l’Homme dénoncent depuis des années les exactions dont ils accusent ses milices.

(source: rtl.fr)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation