BruceLee.fr

Tout sur Bruce lee et les arts martiaux

Attaque au poing

Le direct du poing avancé

A la face:

Direct du poing a la face Direct du poing a la face Direct du poing a la face

Ce coup est véritablement la clé de voûte de tout le système martial du Jeet Kune Do. Il y est privilégié pour sa simplicité, sa vivacité, sa sécurité et sa puissance, pour peu qu'il soit correctement maîtrisé.

Malgré son très court trajet vers la cible, gage de vitesse, il peut être en effet très efficace s'il est accompagné d'une rotation des hanches et d'un mouvement du poignet juste au moment de l'impact. L'alignement du coup dans le prolongement du visage est indispensable pour une bonne protection générale du haut du corps, qui ne doit jamais perdre sa couverture à la fois de la main d'attaque et de la main en retrait. Cette dernière doit toujours être prête à parer un coup de poing en contre, à saisir, à détourner ou à bloquer. Le poing doit venir frapper le visage franchement de face, en position verticale.

En situation de combat:

direct du poing en situation de combat direct du poing en situation de combat

Au corps:

Jab au corps Jab au corps Jab au corps

A partir de la position de garde, glissez d'un pas vif dans sa direction et tassez le haut du corps comme pour passer sous sa ligne d'attaque; vous vous trouvez alors presque de profil, le visage protégé par l'épaule qui a suivi naturellement le mouvement du bras. La jambe avant se plie légèrement, la jambe arrière reste souple. A l'extension maximum, la main de garde vient en protection de la face tandis que l'essentiel du poids du corps s'est porté sur la jambe avant. L'angle du coup de poing, soit parfaitement horizontal, soit légèrement vers le haut. C'est le meilleur gage de sûreté et d'efficacité.

En situation de combat:

attaque du point au corps en combat attaque du point au corps en combat attaque du point au corps en combat

Contre un adversaire dans la m�me garde que vous, avancez brusquement vers lui pour lancer un direct au corps; sa réaction va �tre de vous arr�ter d'un direct à la face; détournez alors son coup par une parade haute vers l'intérieur avec votre main de garde et frappez simultanément. Contre un adversaire en garde opposée à distance d'attaque, avancez vivement vers lui et lancez un direct du poing avancé vers le visage. Aussit�t qu'il réagit pour assurer sa protection en haussant légèrement sa garde, modifiez la trajectoire du coup pour finir avec un puissant direct du bras avancé au corps. Vous �tes en bonne position pour enchaîner sur une série aux poings, gauche/droite, qui assurera compl�tement votre avantage.

Le direct du poing en retrait

A la tête:

direct du poing en retrait direct du poing en retrait direct du poing en retrait direct du poing en retrait de profildirect du poing en retrait de profil direct du poing en retrait de profil

A partir de la position de garde, entamez une rotation des hanches dans le sens des aiguilles d'une montre. Le poids du corps est légèrement sur la jambe arrière, bien souple. Les épaules suivent le mouvement des hanches, le poids passe alors sur la jambe avancée et le poing se détend naturellement vers la cible tandis que la main avancée vient se replacer en protection du visage.

En situation de combat:

direct du poing en retrait direct du poing en retrait direct du poing en retrait

Contre un adversaire qui se tient dans la même garde que vous, simulez une attaque violente en direct du bras avancé, avec un déplacement ample vers l'avant, légèrement vers l'extérieur. L'adversaire réagit en modifiant sa garde de façon à intercepter le coup; juste avant le contact, au moment où votre poing est le plus gênant visuellement pour l'adversaire, lancez un direct du bras arrière à la face. Le poing passe juste au dessus de son bras, voire de son épaule.

Contre un adversaire qui se tient dans une garde opposée, simulez une attaque du bras avancé, assez haute, de façon que l'adversaire soit tenté d'écarter votre bras vers l'extérieur. Aussitôt qu'il bloque, lancez votre direct arrière sur la ligne d'attaque ainsi dégagée. Le mouvement est plus court que sur la feinte précédente et doit être d'autant plus vif.

Au corps:

direct du poing en retrait au corps direct du poing en retrait au corps direct du poing en retrait au corps direct du poing en retrait au corps direct du poing en retrait au corps direct du poing en retrait au corps

A partir de la position de garde, entamez une rotation des hanches dans le sens des aiguilles d'une montre. Le poids du corps est légèrement sur la jambe arrière, bien souple. Les épaules suivent le mouvement des hanches, le poids du corps passe sur la jambe avancée et le poing se détend naturellement vers la cible tandis que la main avancée vient se replacer en protection devant le visage. Pour un coup encore plus puissant déplacez-vous légèrement vers l'extérieur au moment où part la frappe.
En situation de combat:

direct de point en retrait au corps direct de point en retrait au corps direct de point en retrait au corps

Contre un adversaire qui se tient dans la même garde que vous, simulez une attaque violente en direct du bras avancé, avec un déplacement ample vers l'avant, qui va obliger l'adversaire à lever sa garde pour venir au contact. Avant celui-ci, pliez rapidement les jambes en prenant un appui net sur la jambe avant et frappez à mi-corps en direct arrière.

Contre un adversaire qui se tient dans une garde opposée, simulez une attaque du bras avancé, assez haute, de façon que l'adversaire soit tenté d'écarter votre bras vers l'extérieur et rapprochez vous d'un pas pour arriver à distance de frappe. Aussitôt qu'il bloque, lancez votre direct arrière au corps avec un maximum de puissance.

Le mouvement est plus court que sur la feinte précédente mais n'a pas besoin d'être aussi vif que le direct à la face. L'efficacité de ce coup réclame beaucoup de force d'impact et par ailleurs la ligne d'attaque inférieure, à mi-corps, est considérablement plus ouverte que la ligne d'attaque supérieure.

Le coup de poing en revers

le coup de poing en revers le coup de poing en revers le coup de poing en revers le coup de poing en revers le coup de poing en revers le coup de poing en revers

A partir de la position de garde, le coup de poing de revers se présente comme un mouvement semi-circulaire dont le coude est l'axe central autour duquel le poing va tourner. Suivez votre frappe en basculant le poids du corps sur la jambe avancée tout en vous préparant à détourner de la main en retrait ouverte toute tentative de coup de pied ou coup de poing au corps ou à la tête.

En situation de combat:

coup de poing en revers coup de poing en revers coup de poing en revers

Contre un adversaire qui se tient dans la même garde que vous, venez frapper ou saisir son bras de frappe pour libérer la ligne d'attaque en avançant vivement vers lui de façon à contrôler sa jambe de frappe de votre jambe tout en préservant votre visage de la main en retrait d'un éventuel coup de poing. Changez rapidement de main pour maintenir le contrôle et simultanément frappez avec le revers de l'autre poing. La main qui contrôle pousse le corps de l'opposant pour bloquer son bras et le maintenir en déséquilibre.
Contre un adversaire qui se tient dans une garde opposée et qui tente d'abaisser votre bras avancé pour s'ouvrir la ligne de frappe, acceptez la pression de son bras et simultanément avancez vers lui vivement pour contrôler sa jambe tout en vous protégeant de sa frappe éventuelle de la main en retrait. Changez rapidement de main pour maintenir le contrôle et simultanément frappez avec le revers de l'autre poing. Pour plus de puissance, vous pouvez tirer son bras vers vous.

Le crochet

Le crochet Le crochet Le crochet

Le crochet est le coup de poing de base de la distance du combat rapproché. Il est précis, rapide, parfait pour frapper un adversaire en mouvement, en contre ou sur un enchaînement. Le crochet est un coup dont la puissance certaine vient plus de la vitesse et de l'effet "mèche de fouet" du mouvement que d'une contraction musculaire intense de la force du corps. C'est pourquoi il ne doit pas être trop ample, emprunter une trajectoire trop large, mais plutôt être vif, cinglant, court. Il développe une frappe plus sèche que lourde.
Pour frapper en crochet à partir de la position de garde, commencez par assurer la protection de votre visage avec la main en retrait et levez le talon de la jambe avancée pour pouvoir pivoter facilement. Le poids du corps est nettement sur l'appui avant. Au moment opportun, tournez rapidement sur cet axe, les hanches en premier, tandis que le bras bien maintenu dans sa position de frappe, coude bloqué, suit leur mouvement. La trajectoire du poing est latérale et légèrement ascendante. Au moment de l'impact le poids du corps est repassé en partie sur l'appui arrière. Contractez le poing et l'avant bras juste avant le contact.

En situation de combat:

crochet en situation de combat crochet en situation de combat crochet en situation de combat

Contre un adversaire qui se tient dans la même garde que vous, placez-vous d'un pas vif à distance de frappe et lancez le poing sur une ligne d'attaque inférieure. L'adversaire amorce une parade basse avec sa main en retrait, aussitôt votre poing s'élève selon la trajectoire du crochet avant, vous soulevez le talon de la jambe avancée, vos hanches et votre pied pivotent, les épaules suivent pour entrer fortement dans la frappe et le poing entre en contact avec le côté de son visage.

Contre un adversaire qui se tient dans une garde opposée, avancez vers lui en pliant nettement les genoux comme pour le frapper au torse par un direct arrière; il baisse alors sa main avant pour venir l'interposer dans la trajectoire du coup supposé, ou même pour tenter de saisir le poignet; enchaînez par un crochet avant à la face.

La pique des doigts

C'est un coup de contre parfait. Il peut ruiner n'importe quelle volonté offensive en un instant. Sa rapidité exceptionnelle, la simplicité de son exécution la rendent particulièrement complexe à éviter ou à devancer. Rappelons qu'elle possède de plus, une allonge supérieure à toutes les techniques de poing. En coup d'arrêt, vous compensez son manque de puissance par son effet extrêmement douloureux. L'agresseur s'arrêtera de lui même... N'hésitez pas à saisir toutes les opportunités qui se présentent à vous, abusez-en même, vous le dissuaderez sans doute d'approcher de trop près. Il n'existe pas de coup plus démoralisant pour un adversaire.

pique des doigts

En situation de combat:

pique des doigts pique des doigts

Contre un adversaire qui se tient dans une garde opposée, faites preuve tout d'abord de beaucoup de vigilance pour être prêt à une réaction immédiate. Dés qu'il tente de lancer un direct, avancez d'un pas vif, interceptez le bras simplement en gardant la ligne centrale avec votre bras de frappe et continuez le mouvement par une pique aux yeux. La main de garde reste en permanence en protection.

Contre un adversaire qui se tient dans une garde opposée et qui s'engage dans une frappe circulaire, réagissez dès que vous avez perçu l'attaque. Glissez votre pied avancé d'une dizaine de centimètres et frappez dans le même temps son visage de la pointe des doigts. La distance nettement plus courte que votre main aura à parcourir liée à la rapidité de votre réaction, doit vous permettre de toucher votre cible avant que la tentative adverse ne soit devenue dangereuse. Il vous est facile alors de parer.


<script> <script>