BruceLee.fr

Tout sur Bruce lee et les arts martiaux

Le Jeet Kune do

Histoire

Bruce Lee possédait une solide formation martiale. Son père, Li Hoi-chen, l'a tout d'abord initié au Taï Chi-chuan. Vient ensuite la découverte du Wing Chun (Wing Tsun) auprès de sifu Yip Man. Installé aux USA, Bruce ouvre une école à Seattle, puis une autre à Oakland. Sans aucune notoriété, Bruce connaît quelques difficultés.
Dans les premiers jours de l'année 1965, Bruce doit combattre un champion envoyé par les vieux maîtres des écoles chinoises de San Francisco. L'enjeu est simple: si le "Petit Dragon" perd le combat, il s'engage à ne plus enseigner le Kung Fu à des non chinois. Bruce obtient la soumission du champion au terme d'un affrontement de trois minutes.

Bien que victorieux, le jeune maître est désappointé par sa prestation. Il se croyait capable de mettre un adversaire KO en quelques secondes. De plus au terme du combat, il se trouve à bout de souffle. C'est cette mésaventure qui va conduire Lee, à mettre en doute, l'enseignement traditionnel.

Bruce Lee, trouvait que le kung fu en général avait des positions trop figées, que les arts martiaux, n'avait pas beaucoup évolués depuis leur création, qu'ils s'embarrassaient d'esthétisme inutile. Il a souvent fait savoir qu'il désapprouvait le principe dans les modèles traditionnels des formes mémorisé tels les "Tao" ou "Kata".

Bruce décide donc de créer son propre concept martial (il détestait, l'idée de style martial). personnellement, dit-il un jour, je ne crois pas au mot style. Pas tant qu'il n'y a pas d'êtres humains dotés de trois bras ou de quatre jambes; il n'y aura différents styles de combat que quand il existera une catégorie d'humains dont le corps sera différent du nôtre... Le malheur, c'est qu'il existe la boxe, qui utilise les mains, le judo, où l'on vise au déséquilibre, etc. Je ne rejette rien de tout cela. Tout ce que j'essaie d'expliquer, c'est que ce sont les styles qui séparent les gens. Quand vous pratiquez un style japonais, vous exprimez un style japonais, pas vous-mêmes. Il faut vous poser la question: comment m'exprimer? Quand vous lancez un coup de poing, vous devez être tout entier dans ce coup.

L'idée de Bruce Lee était de créer une méthode de combat qui soit unique, efficace. Il entreprit pour cela de faire une synthèse de plusieurs style d'art martiaux: techniques de poing du Wing Chun; Les coups de pied du Jing Wu et du Hapkido; La garde latérale emprunté à Joe Lewis; les déplacements sautillant de Mohamed Ali. Le Jeet Kune Do tient notamment, du judo, de la savate, de la boxe anglaise... Le concept de Bruce Lee, n'avait pas pour but d'ajouter les techniques les unes aux autres pour former un système, mais bien de filtrer chaque arts afin dans extraire les meilleurs techniques. Bruce comparait sont art à celui d'un sculpteur: retirant l'argile, affinant, épurant son œuvre au maximum, afin d'obtenir l'essentiel.
Ce résultat était alors les Bases du Jeet Kune Do (la voie du poing qui intercepte)

Le JKD dans ses phases postérieures a été fortement influencé par la boxe occidentale (les concepts d'épine dorsale tels que la ligne centrale, quatre portes, le poinçon vertical, le souffle droit, "entrant", et la pression vers l'avant viennent du Wing Chun). Mais Lee a cessé d'employer certaines des positions de Wing Chun qu'il avait apprises, en faveur de nouvelles positions occidentale qui protège mieux le praticien.

Le Jeet kune do actuel varie selon 2 courants principaux....

Principes du Jeet Kune do

Le Jeet kune do est plus qu'un art martial, c'est une étude de la vie de tous les jours! La vitesse: "Comme le Cobra, votre coup doit être sentit avant d'être vue". La vigilance: Vous devez être comme le joueur de basket qui paraît savoir où chacun dans l'équipe est placé et trouve toujours l'ouverture... L'énergie: Elle est comme un flux, qu'il faut pouvoir canaliser (elle s'appelle Chi en chine et Ki au Japon). Le Chi Sao (venu du Wing Chun) est un bon exercice pour apprendre à maîtriser cet exercice...

"L'art du poing qui intercepte" ne possède pas à proprement-dit de techniques "formelles". il est un pur produit de "l'instinct" et de "l'instant", il change d'aspects pour s'adapter au capacité de son praticien, et de son adversaire. Par exemple, Lee a presque toujours choisi de mettre sa main la plus puissante devant," avec sa main plus faible en arrière, donc il a presque toujours employé la position droite de la boxe moderne.

Il a appelé cette position "sur garde". Lee a incorporé cette position à son JKD, comme il sentait qu'elle lui fournissait la meilleure mobilité globale. Lee a estimait que la main dominante ou la plus forte devrait être devant, parce qu'elle exécuterait un plus grand pourcentage du travail. Il réduit au minimum l'utilisation d'autres positions, hormis quand les circonstances le demande.

Bien que Sur-Garder la position, est une bonne position globale, elle est nullement la seule. Lee a reconnu qu'il y avait des périodes où d'autres gardes devraient être utilisées. Il a estimait que cette propriété dynamique du JKD est ce qui permet à ses praticiens de s'adapter aux changements et aux fluctuations constantes du combat. Lee pensait que ces décisions devraient être prisent dans le contexte du "vrai combat". Il croyait que c'était seulement dans cet environnement qu'une personne pourrait réellement considérer d'adopter une technique.

Bruce a été dans le passé interpelé par un adversaire, qui lui a demandé se qu'il ferait, s'il se trouvait dans la situation d'un vrai combat. Lee a répondu, "je vous mordrais, naturellement ". Une des théories du jeet kune do est, qu'un combattant doit faire ce qui lui est nécessaire pour se défendre, indépendamment de quelques techniques d'arts martiaux appris. Ainsi pour Bruce l'idée JKD tient en une phrase: Tous les coups sont permis. De ce fait, le Jeet Kune Do est actuellement vu comme la genèse des arts martiaux hybrides modernes (Freefight, Krav-maga...).

4 points du Jeet kune do
I) Soyez comme l'eau

Les étudiants de JKD rejettent les systèmes traditionnels de la formation, des modèles de combat et la pédagogie de Confucius utilisé dans les écoles traditionnelles de kung fu. Le JKD prétend être un concept dynamique qui change pour toujours. "Absorbez ce qui est utile; Négligez ce qui est inutile " est une maxime souvent citée par Bruce Lee.
Des étudiants de JKD sont encouragés à étudier chaque forme de combat possible.

II) Économie de mouvement

Les étudiants de JKD doivent éviter un maximum de gaspiller du temps ou de l'énergie. Lors d'un combat, les praticiens de JKD pensent que l'utilisation de techniques simple est favorable.

A. Arrêtez les coups et arrêtez les éruptions
Cela signifie arrêter l'attaque d'un adversaire avec une vos propres attaques au lieu d'un simple blocage. Les praticiens de JKD, disent que c'est la compétence défensive la plus difficile à développer. Cette stratégie peut être un dispositif de quelques arts martiaux chinois traditionnels.
B. Parer et percer simultanément
En réponse à une attaque entrante; l'attaque est paré et engendre une contre-attaque même temps. Pas aussi avancé, qu'un arrêt et une frappe: Mais plus efficace que bloquer et contre-attaquer l'un après l'autre. Ceci est également pratiqué par quelques arts martiaux chinois.
C. Aucunes attaques de pieds hautes
Les praticiens de JKD doivent limiter leurs attaques de pieds aux parties basses de leur adversaire: aux genoux, aux cuisses, et à la mi section. Ces cibles sont les plus proches du pied et fournissent donc plus de stabilité.
III) Apprendre les 4 distances de combat
IV) Trois critères du JKD

Selon les pratiquants de Jeet Kune Do les techniques doivent contenir ces différents critères

5 voies d'attaques du jeet kune do

5 voies d'attaques du Jeet kune Do
1) L'Attaque Simple Dans Angle (ASA) & Attaque Simple (AA)

L'attaque simple et son inverse, attaque directe simple représentent le final dans la sophistication de JKD. Pour être efficaces, elles exigent de la plus grandes vitesse et forme physique. Il y a réellement deux types de SAA. Un avec le rythme constant, des autres avec le rythme cassé. Ce qu'on à appliquer est déterminé, naturellement, par son adversaire. On la placera souvent avec un réajustement de la distance par le jeu de jambe. Etudie le direct fuyant et l'attaque simple. l'ASA se porte sur adversaire qui ne couvre pas ses lignes (ou pas assez).

2) L'attaque avec immobilisation de main (AIM)
L'attaque avec immobilisation (immobilisation de la jambe, par les cheveux et attaque en blocage de tête) joue un rôle important dans le combat en limitant considérablement le nombre d'attaque de l'adversaire tout en offrant une zone de sécurité d'où l'on peux lancer des coups. Les attaques avec immobilisation peuvent se préparer par l'utilisation d'une des quatre autres voies d'attaques et les saisies s'exécuter seules ou en combinaison.
croquis d'attaque avec immobilisation de main
(Ndlr: Bruce pratique une AIM par les cheveux sur Jackie Chan dans Opération Dragon)
3) L'attaque progressive indirecte (API)
L'attaque progressive indirecte est précédée par une feinte ou une frappe sans réel engagement dont le but est de désorienter les actions ou les réactions de l'adversaire, dans le but d'obtenir une ouverture ou de gagner un peu de temps et d'espace pour frapper.

L'API est utilisée contre un adversaire disposant d'une défense serrée et suffisamment rapide pour se jouer d'une attaque simple (AA). L'attaque progressive est basée sur la feinte. Feinter c'est conduire l'adversaire à executer une parade ou un blocage. une feinte repose sur deux mouvements, parfois trois mais jamais plus.
  1. Les feintes doivent s'integrer avec souplesse, dans le flort continu de l'action. la feinte doit etre longue est appuyée (pénétrante): obligeant l'adversaire à parer et le second mouvement doit etre rapide et décisif, pour ne laisser aucun recour à l'adversaire.
  2. Gain de distance: Pour raccourcir la distance, la main doit faire la moitié du chemin grâce à la première feinte. la seconde moitié de la distantce sera laissé au second mouvement. Cela est ainsi appelé attaque progréssive.
  3. Gain de temps: En obligeant à vous parer

C'est pendant que le bras de l'opposant suit sa trajectoire vers un côté, vers le haut, vers le bas etc, que tu dois entamer ta propre action offensive. Ceci veut dire que pendant un temps sa défense va être orientée dans une direction opposée à celle que tu empruntes. Par conséquant il s'agit d'un dégagement.

Excepté dans de rares cas, tous les mouvements doivent être faits aussi courts que possible, ceci est necessaire, ainsi que le dernier mouvement de la déviation finale de la frappe, pour inciter l'autre à réagir. De même les dégagements doivent être exécutés très près de la main adverse.

L'A.I.P. avec la jambe la plus efficace, est basé sur le rythme "un/un demi":

  • UN: La première attaque est soudaine et économique tout en étant profonde, sûre au niveau de la protection et surtout très stable. Faire une distinction entre la mise en action pour trouver le maximum de puissance (avec un crochet arrière par exemple) et une mise en action pour une frappe rectiligne.
  • UN-DEMI: La seconde demi-attaque sera un coup de pied rapide et puissant qui ne devra pas obliger à sortir trop nettement de la position de garde, une fois que le combat rapproché a débuté.
4) L'attaque en combinaison

attaque en combinaison

C'est une série de frappes qui s'enchaînent naturellement, généralement sur des lignes différentes.

Les attaques en combinaisons sont généralement organisées en structures fixes. Par "structures fixes" il faut entendre qu'il s'agit de séries de coups de pied ou de poing exéecutés par séquences naturelles, dont le but est d'amener l'opposant dans telle position particulière ou de créer telle ouverture qui permettra à la frappe finale de la série de trouver une cible vulnérable. Les combinaisons fixent l'opposant dans une attitude particulière, propice à un knockout effectué par la dernière frappe du poing ou du pied.

La différence entre l'expert et le novice dans l'art du combat se situe dans le fait que l'expert sera capable d'utiliser chaque opportunité, de s'engouffrer dans chaque ouverture. Il fait sentir en permanence son intuition sensible, son aura puissante, son rythme dominant. Il délivre ses coups selon une tactique bien éprouvée, chaque ouverture amenant la suivante, jusqu'à l'obtention de la frappe finale parfaite.

Il est clair que certaines frappes sont plus spécifiquement des coups d'enchainement, dans le sens où elles sont presque systématiquement "introduites" par des directs. Par exemple, le direct du gauche est souvent introduit par un jab du droit, tandis que le crochet droit suit fréquemment le direct du gauche.

Il y a une logique naturelle à commencer par lancer des frappes rectilignes pour passer par la suite aux frappes courbes, de même il est naturel de frapper d'abord à la tête avant d'enchainer par des frappes au corps.

Les combinaisons d'attaques, les frappes enchainées, sont régies par la sensation et le rythme. Le rythme des frappes est un des facteurs essentiels de la boxe anglaise.

Le triple enchainement est assez fréquent en A.C. Il s'exécute après un décalage vers l'extérieur ou vers l'intérieur et comporte souvent deux coups au corps suivis d'un coup à la face. Les deux premiers coups abaisseront la garde adverse et créeront les conditions de la frappe finale.

Une autre version remarquable de cette combinaison en triple enchainement pourrait s'appeler le "triple assuré". Ce triplé assuré se présente comme une série de coups qui s'exécutent sur un rythme spécifique avec une alternance au niveau de la cible, le premier au corps, le second à la tête ou vice versa. Il est important aussi de retenir que le dernier coup doit toucher au même endroit que le premier. Si la première frappe a porté sur la mâchoire, la dernière frappe doit porter sur la mâchoire.

Etre confronté à l'infinie variété des voies possibles pour ces combinaisons et être capable de changer de voie durant l'exécution même.

schema de l'attaque en combinaison

5) L'attaque avec provocation(AP)

L'attaque avec provocation est une attaque ou une contre attaque qui repose sur un leurre comme un engagement avec une ouverture apparente ou exécutée dans un mouvement apparemment prévisible et minutable, qu'il sera tenté de contrôler ou de contrer. Cette attaque peut se combiner aux quatre systèmes précédents. Etudie l'art du rythme et les huit positions de base.

Il est souvent meilleur, quand c'est possible, d'inciter l'opposant à s'avancer avant de chercher à le frapper à son tour. En le forçant ainsi à s'engager nettement dans un pas décidé vers l'avant, il devient prévisible. Il est possible alors d'avoir une vision claire de ce qu'il fait, de ce qu'il veut faire; il est dévoilé. Cet engagement le prive de facilité et de rapidité de manœuvre dans ses positions et ses gardes, assez pour devenir vulnérable et qu'il ne puisse plus réagir avec succès à des offensives.

La moindre tentative de frappe de l'adversaire permettra, ou devrait permettre, d'avoir une ouverture.

Plus important encore, et plus que toute autre chose peut être, c'est la force considérable dont l'on peut bénéficier, car l'énergie de celui qui contre est combiné à l'action de l'adversaire. Il faut se souvenir que tout le secret des frappes très dures repose en quelques mots: précision du rythme, exactitude des déplacements et engagement mental.

Il faut garder sa vigilance et sa stabilité pour l'action offensive qui suivra immédiatement l'attaque, celle ci étant provoquée par une ouverture apparente, parce qu'on l'y a contraint (par une entrée dans sa distance, avec ou sans immobilisation, lente ou rapide) ou en feintant une attaque qu'il tentera de contrer.

Quelques cibles du corps humain

Dans sa recherche de l'efficacité le fondateur du Jeet kune do, a évalué les cibles du corps qui permet de neutraliser l'adversaire le plus rapidement possible.

cible du visagecibles du corps

Citations de Bruce Lee sur le Jeet Kune Do

  • "Il faut vider son esprit, être informe, sans contours - comme de l'eau". - il faut être capable de s'adapter: à la situation, à un adversaire....
  • "Suivez la Voie de la non-Voie, n'ayez aucune limite pour seule limite". - il faut se dépasser.
  • "L'art le plus élevé est sans art. la meilleure forme est sans forme". - Ne vous enfermez dans une forme.
  • "Très souvent, lorsque les gens parlent de Jeet Kune Do, ils sont très préoccupés par son nom, en faite ce nom n'a aucune importance. C'est juste le symbole de l'art martial que nous étudions. C'est juste comme X, Y, Z en Algèbre...- Le nom JKD n'a aucune importance.

Ce que vous venez de lire n'est qu'une approche du Jeet kune do. Tout ceci ne peut remplacer une étude plus approfondie de celui-ci, par le biais de livres, ou mieux encore d'un apprentissage par un instructeur.


<script> <script>